LaLibrebe

Le décret inscription conduit l’enseignement à vive allure dans un cul-de-sac idéologique

OPINIONS : « Le décret inscription conduit l’enseignement à vive allure dans un cul-de-sac idéologique »

CONTRIBUTION EXTERNE Publié le mardi 01 septembre 2015 à 11h12 Mis à jour le mardi 01 septembre 2015 à 12h45

Une opinion de Michel Parys, Membre bruxellois du Conseil General de l’Ufapec (parents du réseau libre catholique)
Espérer l’Excellence sans obtenir la Confiance, c’est un tour pour rien…

La régulation des inscriptions en secondaire laisse certaines écoles, et plus grave encore, certains enfants sur le carreau.

Alors que la rentrée scolaire pointe à l’horizon, des dizaines d’élèves bruxellois sans école sont toujours en attente de leur régularisation. J’ai pu rencontrer plusieurs de ces enfants et leurs familles et force est de constater qu’ils ne comprennent toujours pas que la Ministre ou, à défaut, des responsables politiques ne leur proposent point une
rencontre pour discuter de solutions concrètes.

Pendant ce temps, d’autres enfants ont débuté leur année dans une école plus trouvée que réellement choisie. La fête que doit représenter la rentrée des classes est brisée pour des milliers de familles depuis que quelques experts à œillères pédagogiques ont persuadé une Ministre de lancer le train fou de la régulation des inscriptions en secondaire et que ses successeurs n’ont eu de cesse de rendre le système plus compliqué, moins humain, plus violent et pas vraiment performant. Un système qui conduit l’enseignement à vive allure dans un cul-de-sac idéologique pourtant lourd de conséquences pour toute la région bruxelloise, soumise à tant de défis majeurs pour sa jeunesse et son avenir…..

LIRE LE TEXTE COMPLET

Tags:
0 shares